Les jeux vidéos africains à la conquête du monde

Les amateurs de jeux vidéo sont nombreux en Afrique, et de plus en plus de studios s’affairent à produire des jeux qui reflètent les cultures et les réalités du continent. À l’occasion du FEJA, le premier festival majeur du jeu vidéo africain, qui se tient à Abidjan cette semaine, les passionnés de jeux vidéo Jeanbart et Karim Ouellet en présentent quelques-uns parmi les plus remarquables développés en Afrique.

Malgré un foisonnement récent, le marché du jeu vidéo africain est encore, somme toute, petit : il génère environ 1 milliards de revenus, soit un maigre 1 % des revenus totaux générés par cette industrie. Le potentiel de croissance sur le continent est toutefois énorme, avec une population d’un demi-milliard de personnes âgées de moins de 25 ans et de 1 milliard d’abonnés mobiles.

Le local avant l’international
Les consoles et PC étant encore plutôt inaccessibles, la majorité de la population joue sur mobile, c’est donc le marché vers lequel l’industrie locale s’est tournée naturellement. Jeanbart constate qu’une des particularités des jeux mobiles qui se développent en Afrique, c’est qu’on y trouve beaucoup de jeux à vocation éducative, ancrés dans la réalité du quotidien.

Beaucoup croient que le succès des jeux africains viendra par la culture. Une des choses qui rend les jeux africains intéressants, c’est que, contrairement aux jeux occidentaux simplement situés en Afrique qui ont tendance à exploiter des contextes de guerre, les jeux africains s’inspirent du folklore africain, des contes, des légendes. Jeanbart

Les recommandations de Jeanbart et Karim Ouellet

1. Africa’s Legends
Jeu mobile produit par Leti Arts (Nairobi, Kenya)

Il s’agit d’un jeu d’assemblage, comme Bejeweled ou Candy Crush, mélangé à un jeu de combat tour à tour. On doit choisir son combattant africain; chacun a ses spécialités. Le jeu est basé sur une bande dessinée du même titre. Les joyaux qu’on aligne déterminent si l’on attaque, si l’on fait un coup spécial ou si l’on se défend.

2. Aurion : Legacy of the Kori-Odan
Jeu pour PC produit par Kiro’o Games (Cameroun)

L’histoire : produit par le premier studio de jeux vidéo d’Afrique centrale, Aurion est un jeu de rôles qui a pris 13 ans à être réalisé. La petite histoire du jeu est révélatrice des défis auxquels les concepteurs africains font face. Inspiré par les jeux de rôles et les dessins animés japonais, l’idéateur d’Aurion rêvait de faire le jeu de rôles parfait. Il a découvert RPG Maker, un programme de développement qui lui a permis de se rapprocher de son rêve. Avec deux amis, il crée donc entre 2003 et 2005 la première version du jeu.

Après plusieurs années difficiles à apprendre par eux-mêmes, ils tentent en vain de financer le produit via Kickstarter. Avec très peu de financement, ils parviennent à fonder le premier studio de jeux vidéo du Cameroun. Après plusieurs embûches et avec une équipe de 20 personnes dévouées, ils parviennent à mettre au monde Aurion en 2016.

Le jeu : dans Aurion, on contrôle Enzo, un prince qui, juste avant d’être couronné, est victime d’un coup d’État orchestré par son beau-frère. Il voyage dans le royaume avec sa future reine pour découvrir d’autres cultures et former des alliances pour reprendre le trône. Inspiré par plusieurs mythes africains, le personnage peut utiliser les pouvoirs de ses ancêtres pour l’aider dans sa quête.

L’avis de Jeanbart : c’est vraiment un excellent jeu, si l’on considère l’absence totale d’expérience en conception de jeux de toute l’équipe et du peu de ressources dont elle disposait. La musique est excellente, et les dessins faits à la main aussi. Le système de combat aurait pu être mieux exécuté, mais c’est néanmoins d’un jeu à découvrir, surtout que c’est le premier jeu de rôles africain venant du premier studio d’Afrique centrale.

3. Dahalo
Jeu pour PC produit par Studio Lomay (Madagascar)
Synopsis : Dahalo est un jeu d’aventure à la troisième personne qui dénonce le conflit qui existe actuellement à Madagascar. Il parle de l’histoire d’une fille qui s’est aventurée à la campagne et qui s’est retrouvée au beau milieu des conflits avec les Dahalo, ce qui la place dans une situation délicate. Elle essaie de s’en sortir. C’est le premier chapitre du jeu.

La date de sortie du jeu n’a pas encore été annoncée (au grand dam de Karim Ouellet, qui l’attend avec impatience).

Un personnage animé de femme pointe une carabine vers une poule qui est dans un enclos près d'une maisonnette.
Une image tirée du jeu vidéo Dahalo développé par le studio malgache Lomay.    Photo : Studio Lomay

En extra : une liste de jeux vidéo développés en Afrique

  • Toxic Bunny
  • Chase: Hollywood Stunt Driver
  • Football Genius: The Ultimate Quiz
  • Nairobi X
  • Cross Dakar City
  • The Boy In Savannah
  • The Boy In Savannah Advanced Edition
  • Les héros du Sahel
  • Les aventures de Béhanzin
  • Kissoro Tribal Game
  • Mosquitos Smashers

Source:radio-canada.ca

One comment on “Les jeux vidéos africains à la conquête du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 23 =