Aurion : un jeu vidéo inspiré des mythes et cultures d’Afrique

Le jeu a été conçu par le jeune camerounais Olivier Madiba, créateur de Kiro’o Games, premier studio de création de jeux vidéo au Cameroun et en Afrique centrale. 

« Aurion : l’héritage des Kori-Odan » est le fruit du Kiro’o Tales, une nouvelle méthode visuelle, narrative et sonore qu’Olivier Madiba et son équipe jeune veulent mettre en place.

À la tête d’une équipe jeune, ambitieuse et créative, Olivier Madiba a  pris part au « Google Day Games » (GDG) qui s’est déroulé à Douala au Cameroun du 1er au 2 mars. Toutes les entreprises invitées lors de cet événement ont été créées et sont gérées par des jeunes. Olivier Madiba était invité à partager son expérience avec les étudiants et les autres participants sur les idées d’innovation et de création d’une entreprise (Free Innovation Open Ideas Project Pitches). À travers des exemples personnels, il a invité tous les jeunes participants à se lancer sans crainte dans l’entrepreneuriat. Kiro’o Games, filiale de l’Entreprise Madia, est parrainé par le ministère de la Culture du Cameroun. La start-up est composée d’une équipe de vingt-cinq jeunes issus de milieux différents mais unis par la même passion : le jeu vidéo. Le Studio est présenté par les observateurs comme une des entreprises présentant un fort potentiel de développement pour 2014. La philosophie du Kiro’o Games est résumée dans la symbolique de son logo et de sa devise : Créer des jeux inspirés d’Afrique dans la narration ainsi que créer des jeux avec un gros potentiel gameplay pour gamers.

Kiro’o Tales : Trois axes de création

Kiro’o vient de l’expression Kiro’o Maono en Swahili qui signifie « Vision spirituelle ». Le studio se donne pour objectif de créer un éveil intérieur par le jeu vidéo. La stratégie de conception des jeux Kiro’o, qualifiée de « Kiro’o Tales », se décline en trois axes de création à savoir le Kiro’o narratif, le Kiro’o visuel et le Kiro’o sonore. Le Kiro’o narratif consiste à exploiter l’histoire, les traditions et les personnages historiques de l’Afrique comme base pour créer des mondes virtuels avec des nouveaux canons psychologiques et de potentiels nouveaux dilemmes et drame à mettre en scène. Le Kiro’o visuel vise à créer une signature graphique et un canevas de dessins qui soient directement identifiables mais avec un fort potentiel d’exportation. Le Kiro’o sonore exploite les musiques traditionnelles africaines. Le jeu vidéo développé par Kiro’o Games utilise ainsi les mythes et les cultures africaines comme trame narrative des jeux vidéos. « Le « Kiro’o Tales ne se pose pas comme un outil de l’Afrique pour le  « choc des cultures », mais comme une huile pour leur harmonie. C’est la raison pour laquelle il intègrera également le meilleur d’autres sources diverses. À travers le Kiro’o Tales, l’Afrique doit se donner le rôle du continent qui va favoriser plus que jamais l’unité du monde, en s’inspirant des valeurs de cohésion qu’on retrouve dans le meilleur de nos traditions : rapport avec les autres et avec la nature, sens élevé de la famille, respect des ressources naturelles, etc. », indiquent les initiateurs du projet.

La tradition africaine au cœur du jeu

Dans « Aurion : l’héritage des Kori-Odan », le joueur va incarner Enzo Kori-Odan et Erine Evou sa femme. Enzo, prince de la citée de Zama, subit un coup d’État le jour de son couronnement et de son mariage. Le coup d’État est orchestré par le frère d’Érine (Ngarba Evou). Contraints de s’exiler, Enzo et Érine vont parcourir le monde pour qu’Enzo rassemble tout son Héritage guerrier et tente de reprendre son trône. Ainsi, l’équipe s’est amusée à mettre en scène une cérémonie de la dot en prenant soin d’exagérer les épreuves. C’est la première fois ainsi que dans un jeu vidéo, un joueur doit convaincre les amis du père de la mariée en allant passer différente épreuves symboliques. L’équipe a également exploité le culte du Ngondo chez les sawas, le groupe ethnique dont est originaire Olivier Madiba, afin de donner une profondeur à une épreuve de nage sous-marine. Par ailleurs, les cités du jeu sont construites avec des cases qui sont des versions « fantasmée » des traditionnelles à l’Ouest du Cameroun.

L’équipe de Kiro’o Games estime que même si le marché de consommation est freiné par des  critères socioéconomiques, l’Afrique peut exploiter le jeu vidéo comme un levier de développement. « Les Africains doivent proposer de nouveaux jalons de créations avec l’ambition d’internationaliser leurs produits ». Pour Kiro’o Games,  un studio en Afrique est viable s’il cible un marché extérieur déjà organisé et consommateur dans un premier temps, et qu’ensuite il organise lui-même son circuit de distribution continental.

Source: adiac-congo.com

One comment on “Aurion : un jeu vidéo inspiré des mythes et cultures d’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 13 =